Equipe de France – Platini égratigne Ribéry chez les Bleus

Platini égratigne Ribéry chez les Bleus

Photo Icon Sport

Publié Dans: .

C’est ce dimanche midi qu’a lieu le tirage au sort des qualifications pour l’Euro 2016 que la France organise. A cette occasion, Michel Platini s’est confié dans le Journal du Dimanche, moment choisi pour le patron de l’UEFA d’évoquer l’équipe de France et ses chances lors du Mondial. Platini a également parlé de Franck Ribéry, récent troisième du Ballon d’Or et qui ferait un bon leader pour les Bleus. Mais quand l’hebdo évoque un parallèle avec Raymond Kopa, Zinedine Zidane, lui-même et Ribéry, Michel Platini met un petit coup de griffe au joueur du Bayern Munich. ? C’est peut-être aussi la Coupe du monde qui te fait grand. [Il hésite longuement.] Jusqu’ici, il a plus fait pour le Bayern que pour l’équipe de France. Or c’est l’équipe nationale qui te donne la grandeur. Un leader, c’est quelqu’un qui sait parler aux joueurs, qui réunit ses équipiers, qui tire tout le monde dans le même sens. Le football fran?ais aura besoin de Ribéry pour le faire. Ou de quelqu’un d’autre…. ?, a expliqué le président de l’instance européenne de football, qui sera évidemment présent à Nice pour le tirage au sort.

Football Paris – Ibrahimovic le dit, il aurait zlatané la Premier League – Angleterre

Ibrahimovic le dit, il aurait zlatané la Premier League

Photo Icon Sport

Publié Dans: , , .

Zlatan Ibrahimovic est un footballeur hors du commun, et le buteur suédois du Paris Saint-Germain l’a fait comprendre en France, devenant le joueur le plus populaire de la Ligue 1 grace à ses buts et à ses sorties médiatiques aussi rares que jubilatoires. Ce dimanche, Ibrahimovic a montré aux Anglais ce qu’ils avaient raté lorsqu’il avait failli signer à Arsenal avant de finalement rejoindre Malm?.

? J’aurais pu jouer à Arsenal, comme beaucoup de gens le savent, mais je ne voudrais pas faire un procès. Qui doit avoir le plus de regret entre Arsène Wenger et moi ? Je ne sais pas. ?a me fait toujours sourire quand on me demande ce que cela me fait de ne pas avoir testé la Premier League. La dernière fois que j’ai joué face à l’Angleterre, qui est censé être composée des meilleurs joueurs de Premier League, que s’est-il passé ? Peut-être que les gens ont besoin de se rappeler le spectacle proposé par Zlatan, lance, dans le Daily Mirror, référence à son but énormissime marqué en amical contre l’Angleterre. Et Ibrahimovic de donner son sentiment sur la marque qu’il aurait laissée en Premier League, s’il y avait joué. C’est un très bon championnat, avec trois ou quatre équipes qui font partie des meilleures en Europe. Mais si j’y avais joué, je l’aurais détruite, comme j’ai pu le faire partout où je suis passé. ?

Football Marseille – L’OM lance un comité de soutien à Jérémy Morel

L’OM lance un comité de soutien à Jérémy Morel

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

L’attitude d’une large majorité des supporters de l’Olympique de Marseille, lesquels ont copieusement sifflé Jrémy Morel lorsqu’il a cédé sa place en seconde période à Benjamin Mendy, n’a pas été du go?t du staff de l’OM et encore moins de ses coéquipiers. Si José Anigo a jugé honteux ces sifflets tombés des tribunes du Vélodrome, le défenseur a re?u de nombreuses marques de soutien de joueurs très remontés contre ce comportement négatif. ? Depuis son retour de blessure, Jérémy fait de bons matches. Tout le monde a besoin de confiance et si un joueur qui a fait un bon match se fait siffler comme ?a, c’est très compliqué, et cela rejaillit sur l’ensemble du groupe ?, a prévenu André Ayew, qui est l’un des chouchous des supporters phocéens. Via Twitter, André-Pierre Gignac, qui a bien connu ce problème depuis qu’il a signé à l’Olympique de Marseille, est venu également défendre Jérémy Morel. ? Soutien à mon ami Jeremy Morel qui ne mérite pas cet acharnement! #honteux ?, a lancé le buteur de l’OM via le réseau social. Vincent Labrune en personne est même venu faire savoir à son défenseur, directement dans les vestiaires, qu’il était choqué par ce comportement, tandis que d’autres joueurs phocéens ont également fait part de leur dépit. Une unanimité qui va évidemment mettre du baume au coeur de Morel.

Football OL – L’OL peut plier mais ne cassera pas prévient Mavuba – Lille

L’OL peut plier mais ne cassera pas prévient Mavuba

Photo Icon Sport

Publié Dans: , , .

L’Olympique de Marseille et l’AS Saint-Etienne ayant gagné samedi, la rencontre entre Lille et l’Olympique Lyonnais, ce dimanche soir dans le Nord, aura un enjeu encore plus énorme. Si le LOSC s’impose, l’OL décrochera une nouvelle fois, tandis que si ce sont les joueurs de Rémi Garde qui gagnent alors tout sera possible pour les quatre formations qui luttent pour le podium. Quoi qu’il en soit, Rio Mavuba en est certain, même si le club de Jean-Michel Aulas s’incline au stade Pierre-Mauroy, il ne faudra surtout pas croire que l’Olympique Lyonnais est KO. ? Nous pouvons les laisser à huit points en cas de victoire. Les Lyonnais sont bien revenus, mais quand tu pars de loin, c’est souvent compliqué, mentalement. Dès que tu fais un faux pas, tu as l’impression de stagner. Si on gagne, ?a peut leur mettre un coup, mais ils ne lacheront pas. D’ailleurs, je ne suis pas surpris de leur retour. Ce qui était étonnant, c’était nos 15 points d’avance à la trêve ?, fait remarquer, dans l’Equipe, le capitaine lillois, conscient que l’OL a du répondant cette saison et l’a confirmé en revenant de nulle part.

Football Ajaccio – Ajaccio accepte de descendre, mais avec classe

Ajaccio accepte de descendre, mais avec classe

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

En s’inclinant pour la seizième fois de la saison, ce samedi à Montpellier, Ajaccio a fait un pas de plus vers la descente, et du c?té du club corse Christian Bracconi n’a visiblement plus de doute sur ce sujet. Cependant, le technicien d’Ajaccio exige de ses joueurs qu’ils ne galvaudent pas la fin de saison et il tient à ce que sa formation fasse honneur à ses valeurs, ce qui selon lui n’a pas été le cas à La Mosson.

? On leur a tout simplement donné le match. On était venu avec d’autres idées, mais on ne les a pas appliquées. Cela aurait pu être plus lourd que ?a. Si on ne présente pas un collectif plus fort que ?a, on ne peut pas exister. C’est une grosse déception, pas par rapport au score, mais au regard de la prestation. Je ne l’explique pas. On avait un plan de jeu, une idée de jeu en voulant former un bloc. On n’a pas respecté les consignes. Dans notre situation, le non-respect des consignes entra?ne une défaite, fait remarquer Christian Bracconi, conscient que désormais l’ACA file vers la Ligue 2, mais demande à ses joueurs qu’ils ne balancent pas tout. Je ne répondrai pas à la question fatidique sur la relégation, mais on s’en rapproche doucement. Quand on est comme ?a, on y va tout droit. Il y a de l’énervement, car j’aurai aimé vouloir voir autre chose. Mais on a laché tout simplement. J’en veux un peu à mon équipe. On a joué les coups sur le plan offensif, mais pas au niveau défensif. Cette défaite, qui pouvait être plus lourde, nous enfonce davantage. Le risque est que l’on lache. Ce sera alors une galère jusqu’à la fin de saison. Descendre est une chose, mais il y a une manière de descendre. Je n’accepte pas celle montrée contre Montpellier. ?

Football Montpellier – Montpellier est fatigué de jouer avec la peur

Montpellier est fatigué de jouer avec la peur

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

Montpellier s’est installé dans le ventre mou de la Ligue 1 après sa victoire contre Ajaccio, mais Rolland Courbis, qui a clairement relancé le club de Loulou Nicollin en prenant la succession de Jean Fernandez, commence à ne plus cacher quelques petites ambitions. Pourtant l’entra?neur du MHSC admet sans peine que la situation vécue ces derniers mois est réellement délicate à vivre pour tout le monde, la pression ayant du mal à retomber.? être favori à tout prix devant la lanterne rouge est un peu logique. On ne va pas s’arrêter sur cette victoire pénible, on va surtout s’arrêter sur la quinzaine de points que nous venons de prendre en sept journées. C’est une agréable surprise d’avoir 32 points à douze journées de la fin. Avec un calendrier pénible, dont sept déplacements, on peut envisager que l’on arrivera à mettre trois équipes derrière nous d’ici la fin du championnat. Au soir du match face à Bordeaux, et après les deux matches à Lyon et Lille, on pourra viser autre chose que le maintien selon ce qui se passe dans ces trois matches-là. On a un parcours lors des matches retour qui est celui d’un second ou d’un troisième. Est-ce que l’on sera capable de maintenir ce rythme? Je n’en sais rien. On va préparer le match face à Lyon pour lui poser de gros problèmes. Nous avons sur les épaules depuis deux mois la peur de perdre. Cela finit par peser, par fatiguer nerveusement et psychologiquement. Jouer ces matches-là, ce n’est ni facile à jouer, ni facile à préparer. On a su gagner ce match. Sur le nombre d’occasions, la victoire est méritée même si elle est laborieuse ?, a reconnu Rolland Courbis, dont la formation est revenue à une place plus représentative de ses moyens sportifs.

Football Sochaux – Sochaux a eu peur, et apprécie son point

Sochaux a eu peur, et apprécie son point

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

Mené deux fois au score, le FC Sochaux a arraché en toute fin de rencontre le point du nul à Valenciennes, un rival direct dans la lutte pour le maintien. Et si le club doubiste est loin d’être tiré cette affaire, Sébastien Corchia, buteur pour son retour à Sochaux après son transfert raté à Lille, ne fait pas la fine bouche.? On peut dire que c’est un bon point de pris et que c’est un point qui va compter pour le maintien. Vu la manière dont on l’a pris, ?a va faire du bien au moral. Pour moi aussi parce qu’avec ce qui s’est passé ces dernières semaines, c’est s?r que ?a fait énormément de bien pour le moral et c’est bien parce que ?a permet à l’équipe de prendre un point. Je suis content et, jusqu’en juin, je serai au service du collectif, donc je suis content pour l’équipe ?, a expliqué Sébastien Corchia, qui souhaite tout faire pour que Sochaux soit encore en Ligue 1 lorsqu’il partira.

Football Bordeaux – Bordeaux a visiblement adoré se faire fouetter

Bordeaux a visiblement adoré se faire fouetter

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

Après une semaine marquée par le coup de sang de Francis Gillot, Bordeaux a retrouvé des couleurs ce samedi contre Evian TG, preuve que l’entra?neur des Girondins a probablement eu raison de piquer l’orgueil de ses joueurs. Avec cette victoire et son match en retard contre Lorient, mardi à domicile, Bordeaux retrouve même quelques ambitions a avoué Guillaume Hoarau.

? Nous avons mieux joué en première période, mais nous marquons en deuxième mi-temps. C’est comme contre Reims, nous avions fait une bonne entame de match, mais nous n’avions pas pu marquer. Ce soir peu importe la manière, il fallait gagner. Les trois points font du bien. Cela faisait un moment que l’on travaillait, qu’on était dans le vrai. Il n’y avait pas cette récompense au bout. Ce soir nous n’avons rien laché. Nous prenons un but, qui nous met un coup derrière la tête, mais on a su se relever. J’espère que cette victoire en appellera d’autres, car nous avons un bon groupe, a expliqué le buteur arrivé à Bordeaux au mercato d’hiver et dont le compteur est toujours à zéro but. D’un c?té personnel, j’ai des occasions donc c’est positif. Il faut gagner, je sais que mon but viendra. Nous n’avons pas trop le temps de savourer, car nous jouons dès mardi. Cela sera un match très important. Ce match en retard nous permettra de recoller. Nous avons envie d’être ambitieux pour la fin de saison, cela passe par une victoire mardi. ?

Football Valenciennes – Valenciennes risque d’avoir des regrets éternels

Valenciennes risque d’avoir des regrets éternels

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

On n’aura la réponse qu’en fin de saison, mais Valenciennes pourrait bien regretter longtemps le but égalisateur marqué par Marange à quelques secondes du coup de siffler final ce samedi lors du match contre Sochaux. Menant alors au score (2-1), le club nordiste était virtuellement en dehors de la zone rouge, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la 4e journée du championnat, mais le but doubiste a ruiné les offerts de Valenciennes, ce que Rudy Mater regrettait amèrement. ? On peut avoir des regrets, car on mène deux fois au score avant de se faire rejoindre dans la foulée. Sochaux a bien défendu. On paye cash nos déconcentrations après les buts. Sochaux était bien regroupé, il nous attendait pour partir en contre. On ne voulait pas trop se découvrir. Un match à regret. On n’a pas joué petit bras. On reste sur pas mal de points à domicile, et à part à Paris, on a fait des matches cohérents ?, tentait de positiver l’expérimenté défenseur de Valenciennes.

Football Evian Thonon Gaillard – Les buts ? évianais ?, Dupraz n’en peut plus

Les buts ?évianais?, Dupraz n’en peut plus

Photo Icon Sport

Publié Dans: , .

L’égalisation de Sochaux dans les arrêts de jeu à Valenciennes, a peut-être légèrement sauvé la soirée à Evian. Car les hauts-savoyards, battus à Bordeaux dans les derniers instants également, n’avancent plus et courent après une victoire depuis celle obtenue face… au PSG au début du mois de décembre. Cela commence à faire long, et quand rien ne va, Pascal Dupraz s’en prend à la faible efficacité de sa défense, qui peine toujours à tenir un résultat.? On encaisse encore un but gag, je vais dire un but ? Evianais… ? C’est dommage mais je sais que cela fait trop longtemps que nous n’avons pas gagné. Je ne regarde pas les résultats des autres, vous me les apprenez. Nous, on ne dit rien, on laisse parler ceux qui disent qu’ils vont nous rattraper. On a fait vingt bonnes premières minutes avec deux grosses occasions pour Sougou. On était pourtant parvenu à égaliser, après un joli but. Sauf qu’après, on encaisse un but sur corner, marqué par l’un des plus petits…Je voulais également féliciter l’arbitre, M.Bastien qui vient d’être nommé FIFA en début de saison. Quand les arbitres sont bons, je me dois de le dire. Bravo à lui ?, a glissé sans ironie l’entraineur de l’ETG, dont l’équipe n’a plus que deux points d’avance sur le maintien désormais.